Do IT

Plan directeur de l’enseignement Informatique (IT) Amsterdam

Ce qui suit est une idée de Marijn van der Meer. Merci d’envoyez vos questions ou idées à mail@visualeditor.nl et merci beaucoup à Marcelle Peeters pour la traduction.

Beaucoup d’écoles à Amsterdam rencontrent des problèmes avec l’offre de formation en informatique. C'est un problème actuel : le nombre d'écoles proposant le cours d'informatique diminue et la qualité de la formation en informatique est en cause. Et dans ce contexte c’est un problème sérieux pour l’avenir : la société exige de plus en plus des citoyens qualifiés en informatique. Le monde des affaires réclame des employés qui possèdent des connaissances en informatique ou plus que cela : des spécialistes des TIC. Qu'est-ce qui ne va pas ?

Nécessité de surinvestissements par école

L'achat de matériel pédagogique (ordinateurs, découpeuses au laser ou au vinyle, imprimantes 3D, drones, robots, lunettes de réalité virtuelle, etc.) est un nouveau sujet pour les écoles. Les coûts sont élevés et les écoles ne savent généralement pas ce qu’elles doivent et veulent acheter. Ces matériels d’apprentissage occupent beaucoup de salles de classe / d’espace et nécessitent relativement peu d’heures d’utilisation. Chaque école doit donc faire un surinvestissement pour une bonne éducation informatique.


Qualité et innovation du contenu des cours

Les méthodes existantes sont souvent obsolètes et/ou axées sur l'informatique commerciale, tandis que la "créativité informatique" (industrie du jeu, secteur artistique, GEO-ict, visualisation de données, robotique, etc.) joue un rôle croissant dans tous les domaines de la société (éducation, santé, économie) et s’intègre souvent mieux dans le mode de vie des élèves. La qualité et l’innovation de cette discipline sont insuffisantes pour les raisons suivantes : les professeurs ne sont souvent pas issus du monde professionnel de l’informatique et/ou les professeurs qui bénéficient une passerelle d’accès ne sont pas encore opérationnels et/ou les professeurs se trouvent souvent seul par établissement.

Pénurie de professeurs d'informatique

Souvent, le domaine d’informatique dans une école est si restreint que la présence d’un professeur d’informatique n’est nécessaire que pendant 2 jours. Le professeur d'informatique doit donc enseigner dans plusieurs écoles ou, comme c'est maintenant souvent le cas, il enseigne un autre cours et en plus un cours d'informatique. L’Informatique est alors la matière qui y est enseignée « à côté ». Ceci est lié au point suivant : beaucoup d’enseignants en informatique ne sont pas autorisés à enseigner l'informatique. 
Il y a vingt ans un groupe de professeurs de mathématiques a pu obtenir une validation d’enseigner l’informatique, grâce à un plan directeur. Ce groupe est sur le point de prendre sa retraite et, de plus, ces mathématiciens abordent l'informatique souvent sous un angle trop étroit : l’optique mathématique, qui souvent ne correspond pas à l'environnement et à la motivation des élèves. Il est très difficile de trouver une nouvelle génération de professeurs d’informatique, car la demande de personnel dans le secteur informatique est considérable. Le secteur informatique paie bien et a une image «sexy». Dans l'enseignement supérieur, il s’agit de « groenpluk » : les étudiants en informatique ne vont pas chercher leur diplôme, car ils occupent un emploi rémunéré avant d'obtenir leur diplôme. Sans compter qu'ils doivent s’investir encore 1 ou 2 ans pour obtenir un diplôme d'enseignement pour entrer dans l’éducation !

Ainsi toutes les écoles sont seules dans leur lutte pour la formation aux technologies de l’information, la profession des technologies de l’information est sous-performante et ce problème d’enseignement devient un problème social aux conséquences majeures.

Solution possible - Do IT campus Amsterdam

La solution est évidente : regrouper et collaborer. Etablir à Amsterdam, peut-être par zone, un bâtiment ou une partie d’un bâtiment destiné à l’enseignement informatique. 
 Un bâtiment avec toutes les installations et avec un groupe d'enseignants qui apprennent les uns des autres sur le sujet de l'informatique. Un bâtiment scolaire où les élèves du V.O. suivent des cours, réalisent des projets et sont évalués selon le niveau V.O. (avec un programme bien conçu et responsable pour tester et compléter, le PTA) Les enseignants travaillent en étroite collaboration sur les objectifs fondamentaux de l’éducation informatique et ils ont une responsabilité collective de la qualité fondamentale. En plus, la diversité d’intérêts et compétences des professeurs permet aux étudiants de suivre des cours personnalisés. L'environnement est motivant, inspirant, tourné vers l'avenir. A fin d’assurer la réalité et l'actualité des cours, des contacts avec le monde des affaires, les universités et les facs sont établis et des professeurs d’autre universités et des conférenciers d’invités sont invités. Le campus est un endroit pour les stages et les examens finaux, destiné aux étudiants en informatique des universités et facs d'Amsterdam. Le soutien éducatif fait partie de leur accord d’études avec le campus.

L'idée existe déjà en miniature dans une collaboration entre le Montessori Scholengemeenschap et le IJburg College dans le cours ICT in de Wolken Amsterdam